Note d'intention de l'auteur

Christophe Guillon Sherlock Holmes Pièce de théâtre

En créant cette complicité du souvenir, je souhaite faire revivre une part d'enfance, de patrimoine inconscient enfouie en chacun de nous, qu'aller voir Le Secret de Sherlock Holmes donne l'impression de rendre visite à une lointaine famille. Pour que ces repères collectifs agissent, j'ai décidé de zoomer au plus près de ces gestes, attitudes, joutes verbales, ou regards déjà entrevus. Passer du plan serré au travelling aérien, des silences révélateurs à la fluidité du raisonnement. Pièce sur la pensée, oui mais en mouvement.

En optant pour une mise en scène nerveuse axée sur l’action, en alternant violence et romantisme, en émaillant le spectacle d’indices susceptibles d’amener le “public enquêteur” à percer le mystère Holmes (aussi grand que l'énigme proposée), en accentuant les tensions entre les personnages, en laissant la part belle à l’humour, en accélérant les changements de décors, et en faisant mienne la maxime de Sherlock :

“Rien ne me fait plus peur qu’une crise d’ennui aiguë”, je désire que le spectateur trouve, ou retrouve lors des représentations toute la magie des feuilletons populaires sur grand écran.

Christophe Guillon